Comment s’affiche une alerte « Homme à la Mer » (MOB) sur un récepteur AIS ?

Comment s’affiche une alerte « Homme à la Mer » (MOB) sur un récepteur AIS ?

Comment s’affiche une alerte «Homme
à la Mer» (MOB) sur un récepteur AIS lors de l’activation d’une balise de détresse ?

Les balises AIS



Les balises personnelles
AIS-MOB permettent de lancer une alerte «Homme à la mer» et de
localiser le naufragé. Le port de ces balises n’est pas imposé par les
régulations françaises ou internationales, cependant, elles sont largement
conseillées car elles permettent de multiplier considérablement les chances de
survie lorsqu’elles sont associées à un gilet
de sauvetage
.
Les balises de détresse sont aujourd’hui
suffisamment miniaturisées pour pouvoir les garder sur soi en permanence une
fois à bord.



Les balises AIS présentent l’avantage
d’être repérable à grande distance (5 à 10 milles nautiques). Les plus récentes
se déclenchent également automatiquement et fonctionnent durant de nombreuses
heures (> 24h). Elles permettent d’effectuer des recherches en
s’affranchissant de toutes les contraintes liées à la détection visuelle. Une
fois la balise activée, l’homme à la mern’a plus aucune
manipulation à effectuer. Les balises AIS
sont des balises de suivi individuelles
dotées d’un récepteur GPS intégré.
Elles transmettent une alerte ainsi que la position de l’homme à la mer aux bateaux alentours équipés d’un récepteur AIS.

My-AIS : Affichage de l'alerte MOB sur un récepteur AIS



La
balise My-AIS de SIMY est une balise de détresse en mer personnelle. Elle est préprogrammée en
usine avec un numéro MMSI unique,
dont les 3 premiers chiffres sont «972». Tous les numéros MMSI qui démarrent par 972 sont
interprétés par les récepteurs AIS
comme une détresse «homme à la mer». En cas de
détection d’alerte, le récepteur AIS
indique alors une croix rouge, les coordonnées
GPS du naufragé
et délivre une alerte
sonore
. L’alerte MOB est donc
bien vue comme une détresse d’homme à la mer et non comme un navire à
proximité (alerte de collision).

Les récepteurs AIS : réglémentation



Depuis
juillet 2007, les navires de plus de 300 tonneaux ont l’obligation d’être
équipés d’émetteur/récepteur AIS,
tout comme ceux qui transportent des passagers. Les bateaux de plaisance (AIS Classe B) n’ont pas l’obligation de
s’équiper d’un récepteur AIS.
Cependant, depuis quelques années, de plus en plus de plaisanciers installent
un récepteur AIS à bord de leur
bateau pour leur propre sécurité.



L’AIS (Automatic Identification System) permet des échanges automatisés de
messages entre les bateaux par radio
VHF. Les navires et les systèmes de surveillance (CROSS en
France) reçoivent ainsi les informations sur l’identité (Numéro MMSI), le statut, la position, le cap, la vitesse et la
route des bateaux se situant dans la zone de navigation. Le récepteur
AIS
présente donc un double avantage:



-
Éviter les
collisions



-
Détecter les alertes d’homme à la mer (AIS-MOB).



Vous
l’aurez compris, une balise AIS
associée à un récepteur AIS permettent
d’augmenter nettement la sécurité à bordsi
vous naviguez à plusieurs ! En case de
navigation en solitaire, la balise AIS-MOB sera indispensable pour vous donner
une chance d’alerter les bateaux autour de vous.



Pour
une navigation hauturière au-delà de 60 milles des côtes, les balises de
détresse par satellite (EPIRB et PLB406) sont indispensables pour assurer une
localisation si aucun navire n’est à portée radio de la balise AIS-MOB.



SIMY commercialise une balise de
détresse AIS
ultra compacte: la balise
My-AIS
. Retrouvez plus d’infos sur
www.simy-beacons.com/Nautisme

















Rédigé le  22 oct. 2018 9:20  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site